Taoufik Ben Brik, enfin libre

Posté par sondagetunisie le 28 avril 2010

Je n’ai pas toujours été d’accord avec Taoufik Ben Brik et je ne serai pas toujours d’accord avec lui?

Peut être parce que je trouve parfois ses articles trop vulgaires et peu constructifs? Peut être parce que je ne comprends pas tous ses écrits? Peut être qu’il lui arrive d’en faire un peu trop…? J’arrive à la conclusion suivante: si je ne suis pas toujours d’accord avec lui, c’est mon problème et qu’il lui appartient d’être libre d’écrire ce qu’il veut, d’être cohérent ou pas, de délirer ou de réfléchir. Finalement, TBB est un poète, avec tout ce que ça implique comme provocation, incohérence, surréalisme, absence de raison ou trop de présence, peut être que par son verbe parfois exagéré il nous incite à bouger, nous peuple tunisien, écrasé par les dictateurs.

TBB est aujourd’hui libre, il a été libéré hier mardi 27/04/2010 à 5h:30 du matin (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100427.REU7352/le-journaliste-tunisien-taoufik-ben-brik-a-ete-libere.html).

Après six mois de prison dans des conditions le moins qu’on puisse dire peu enviables, il affirme qu’il continuera son combat.

Contre qui et pour qui? Les tunisiens ne savent pas, peu connaissent même Ben Brik ou sa cause. C’est tout le problème de la Tunisie, un fossé gigantesque sépare ses « élites » de son peuple.

D’un côté, un peuple écrasé par le poids de la vie: dette, chomage, réussite par l’étude de plus en plus difficile avec la montée de l’enseignement privé, corruption, difficulté même à se marier (« Les enquêtes démographiques montrent incontestablement une montée en flèche du célibat qui touche actuellement 48,4% des hommes et 40% des femmes selon les dernières statistiques). Chiffres encore plus révélateurs: le taux du célibat dans la tranche d’âge 25 – 29 ans vient d’atteindre 85% chez les hommes et 50% chez les femmes. Pour la tranche d’âge 30 – 34 ans, ce taux est de l’ordre de 50% chez les hommes et 30% chez les femmes. », extrait de http://www.tunisia-today.com/archives/13392), dégradation du service public au profit du privé créant ainsi des inégalités difficilement rattrapables dans le futur et un écroulement du pacte social tant défendu par nos anciens basé sur la réussite par le travail et le mérite…

De l’autre côté, une opposition molle, sans esprit ni convictions, et des élites, de gauche comme de droite, retranchés dans leurs délires littéraires, facebookiens ou blogsphérien… Ils s’emploient à utiliser toutes les armes disponibles que le système leur a permises (ou plutôt n’a pas encore interdites), créant ainsi un vacarme inintelligible, un dialogue de sourds ou on entend tout et n’importe quoi, des groupes se créent sur facebook comme des champignons en l’absence de toute cohérence…

Le pouvoir a réussi son coup: tout en étant liberticide par excellence, il a donné une impression de liberté. Il arrive ainsi à décridibiliser l’intelligentsia tunisienne.

Les écrits de TBB ne sont plus, dans ce contexte, qu’une goutte dans un océan de vacarme.

 

 

Jughurtha

Publié dans Politique et opposition | Pas de Commentaire »

Quel est votre candidat favoris aux élections présidentielles 2009?

Posté par sondagetunisie le 29 septembre 2009

Les élections présidentielles de 2009, comme toutes ses précédentes, ne manque pas de suspect avec des candidats super motivés et tous partis d’un pied d’égalité. La campagne électorale fait rage et les partis politiques se déchainent sur la télé, la toile du web, la radio. Des têtes à têtes entre prétendant ou entre prétendant et le président sortant en toute franchise.

Quel suspence, c’est à couper le souffle. Certains préparent depuis longtemps leurs campagnes électorales qu’il déclare:

« Nous n’attendons plus l’ouverture officielle de la campagne électorale, soit 2 semaines avant le scrutin, pour faire la promotion de notre programme en multipliant les rencontres. » déclare M. Mohamed Bouchiha (voir l’article « http://www.afrik.com/article17600.html »). Cet homme qui considéré comme l’adversaire le plus féroce au régime a même déclaré:  » Nous avons opté pour appuyer tout ce qui se fait comme avancées et changements bénéfiques au pays dont l’objectif reste dans notre vision, des réformes qui ont commencé depuis 1987″ déclare M. Mohamed Bouchiha. Hay el opposition es7i7a wella laoue7 emoticone.

 

Un autre candidat, à fond dans la bataille, lance, sans défaitisme:  » D’après notre lecture et, dans l’état actuel des choses, il faut se rendre à l’évidence. A priori, l’affaire est réglée. Nous affrontons un parti qui compte plus de 2,7 millions d’adhérents, soit plus de la majorité de l’électorat qui est d’un peu moins de 5 millions. Par un simple calcul mental, on perd toute illusion. Le challenge n’est donc plus électoral. Il devient politique. » déclare M. Ahmed Inoubli (voir l’article http://www.afrik.com/article17637.html). Néanmoins, alors que tous les prétendants martèlent la nécessité de reformer le code électoral pour permettre plus d’ouverture, M. Inoubli touche un point sensible et très vrai: « Notre priorité absolue est de réhabiliter le secteur public. Le restructurer afin qu’il puisse répondre aux besoins de tous les citoyens. Il faut aussi parer au déséquilibre entre les régions qui posent problème. Il y a des régions qui ont atteint un bon niveau de développement, alors que d’autres sont encore à un niveau très bas de l’échelle. » déclare t-il. En matière de langue de bois, notre amiest plutôt modéré: « Si vous parlez d’obstacles, les contraintes sont bien là. Elles sont un frein à nos actions, nous ne pouvons pas manœuvrer comme nous le souhaiterions. Nous bougeons selon les possibilités qui nous sont données tout en essayant d’en repousser les limites. Il y a bien des forces qui tirent vers l’arrière », déclare t-il. emoticone

Enfin,  M. Ahmed Brahim déclare, en parlant de son programme: « Notre programme est clair, et je vous invite à le consulter. Mais la priorité, c’est la condition démocratique, c’est la clé de voûte de tout. D’abord, il faudrait changer la manière de décider des affaires d’Etat. Cela implique par exemple une comptabilité transparente, une justice indépendante, des médias neutres… ».  Ce candidat déclare, sans langue de bois cette fois que les affiches électorales du président sortant (ou sortant entrant) sont là depuis deux ans avant le scrutin alors que  » Nous avions accroché l’affiche une demie journée, et la mairie nous a envoyé une grue pour l’enlever sur le champ. » déclare t-il (voir l’article http://www.afrik.com/article17608.html). Enfin quand on lui a posé la question sur son avis par rapport aux partis islamistes, notre amis déclare  » Nous croyons que la démocratie impose de compter avec toutes les tendances que compte le pays. De ce point de vue-là, nous ne refusons pas a priori le principe d’un parti qui prend cette tendance en compte ».

 

 

Réagissez et choisissez votre candidat préféré.

Quel est votre candidat préféré

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

 

Publié dans Elections présidentielles 2009 | 1 Commentaire »

Médecine tunisienne: une fierté

Posté par sondagetunisie le 8 décembre 2007

Il n’est pas rare de voir se soigner en Tunisie des citoyens anglais, français, polonais, africains subsahariens…

« En effet, le nombre d’étrangers hospitalisés dans les structures privées en Tunisie est passé de 43.000 patients en 2003 à 71.500 en 2006. A noter que 80% de cette clientèle sont des maghrébins, particulièrement, des libyens et que 10% sont des Européen », voir ce lien.

C’est une très bonne réussite celle de la médecine Tunisisenne, aussi bien en afrique qu’en Europe.

« Trois facteurs militent pour le site Tunisie ; tout d’abord, l’existence de structures privées de pointes, permettant des séjours de qualités et de soins acceptables avec du personnel qualifié et bien formé. Ensuite, la proximité géographique, l’absence de visas pour les magrébins, l’accès terrestre permettant à toute la famille d’accompagner la personne malade si nécessaire et enfin, le coût des prestations qui est inférieur à celui de l’Europe dans un facteur variant de 1 à 5. », voir ce lien.

Cependant il reste des choses à améliorer:

  • Le taux des clients européens ne présente actuellement que 10% sur le total de la clientèle. Un effort est donc à faire par rapport à la qualité des soins (qui reste inférieure à celle en europe) et en promotion (communication…). Il est important de passer de qualité de soins acceptable à très bonne.
  • Il s’agit ici exclusivement des cliniques et centres de soins privés. Qu’en est t-il de la qualité des soins dans le public qui est cotoyée par la majorité des tunisiens?
  • Le Maroc est aussi une destination médicale très convoitée, une réexamination des tarifs et le mise sur la qualification permettrait peut être de contrer cette concurrence.
  • Engagées depuis deux ans dans un programme de qualité, 12 cliniques sur un total de 80 devaient décrocher, d’ici à la fin de l’année, une certification internationale (ISO 9 000) portant sur la partie hôtellerie (lits, restauration, etc.) de l’hospitalisation. Aujourd’hui on en est à 5 seulement.
  • Les tarifs de prestations médicales (dans le domaine du privé) ne cessent d’augmenter en Tunisie et commence à devenir inabordable pour la majorité des Tunisiens qui préfèrent faire la queue et attendre des heures, pour pouvoir ensuite prendre un rendez-vous dans quelques mois avec un spécialiste.
  • Il y’a un risque réel, de voir en Tunisie, se créer une médecine à deux vitesses, à l’image de la Colombie. On voit aujourd’ui de plus en plus d’européens venir en Tunisie essentiellement pour la chirurgie esthétique; ceci est justifié par une qualité de soin acceptable pour un prix très abordable pour un européen. Est ce que ceci ne risque pas de voir les tarifs flamber, et les étudiants en médecine s’intéressant de plus en plus à ce type de médecine, considéré plutôt comme un luxe, et attirant de plus en plus les européens dont le niveau de vie ne cesse d’augmenter. Et d’un autre côté voir notre médecine publique reculer. Que serait la place du tunisien moyen dans tout ça?

 

Où allez vous pour vous soigner?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Jughurtha

 

Publié dans Santé | 4 Commentaires »

annuaire: sites de la tunisie

Posté par sondagetunisie le 8 décembre 2007


annuaire tunisie

Publié dans Nos liens | Pas de Commentaire »

Nucléaire en Tunisie?

Posté par sondagetunisie le 8 décembre 2007

« Le développement du nucléaire civil sur le pourtour méditerranéen, tel qu’encouragé par le président français Nicolas Sarkozy, est considéré avec circonspection au sein de l’Union européenne (UE). Le haut représentant pour la politique étrangère, Javier Solana, ne cache pas son inquiétude face au risque de prolifération ». Voir ce lien.

 

« La Tunisie a conclu de son côté avec la France, en décembre 2006, un accord pour l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire. Elle prévoit de se doter d’une centrale nucléaire d’une capacité de 900 mégawatts en 2020. Le groupe Areva a été approché. « . Voir ce lien.

 

Depuis des années la droite française ne cesse de marteler que le nucléaire est une énergie propre (excusez nous, là Jughurtha ne peut s’empêcher de rireemoticone ), sans dangers humains, peu coûteuse (sur le long terme) et peut ainsi être l’énergie de demain.

La majorité des experts s’est accordé sur le fait que les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon…) sont condamnées à l’épuisement, c’est ce qui pousse un grand nombre de pays du sud à considérer l’alternative du nucléaire. Courant ainsi à la première proposition venue.

Il faut voir que le bilan est loin d’être simple, beaucoup pensent que le nucléaire est plus une énorme opportunité économique pour le nord (surtout la France) qu’une solution écologique propre.

Il est vrai que l’énergie fossile n’est pas inépuisable, très polluante (gaz à effet de serre, maladies repiratoires,…).

Quand à l’énergie nucléaire:

  • Représente un danger énorme en cas d’accident (Chernobyl en est un exemple).
  • En France, comme en Russie par exemple, la question des déchets nucléaire est considérée comme secret militaire. Alors la question qui se pose, que fait t-on avec les déchets nucléaires qui sont radioactifs. Dernièrement, la Russie a bétonné tout un lac car il est devenu radioactif, les poissons flottaient sur l’eau et ils ne savaient pas quoi en faire.
  • Les occidentaux sont très réluctants par rapport à l’utilisation par l’Iran du nucléaire « civil » par crainte de développer l’arme nucléaire en détournant les déchets (c’est ce qu’affirment beaucoup d’experts, un article dans sciences et vie explique aussi ceci). Même la France a relayé cette idée, mais dans ce cas il y’a une contradiction puisqu’ils disent que les déchets ne représentent aucun danger!!!!!!!!!!!!!

Le nucléaire n’est pas a proprement parler une énergie propre. ce serait un abus de language. Cependant c’est une énergie plus propre que les fossiles et moins couteuse en vie humaine (quasiment aucun mort, de la mine au retraitement, a comparer avec les dizaines de milliers de morts /an dans les mines de charbon). Elle est donc juste moins pire.

Les questions qui se posent pour la Tunisie et les Tunisiens ?

  • Pourquoi cet accord de coopération sur le nucléaire a t-il été fait avec la France sans consultation des tunisiens?
  • Quel est l’état actuel de cette coopération?
  • Les centrales nucléaires nécessitent une quantité énorme en eau (pour refroidir les centrifugeuses), un pays commela France possède des ressources d’eau importantes. Mais quel est l’impact sur un pays comme la Tunisie qui ne dispose pas d’autant de ressources?
  • Quel impact sur nous Tunisiens, sur nos enfants etles générations futures?
  • La France a peut être les moyens « politiques et financiers » defaire traiter ses déchets dans le tier monde (comme elle a essayé de faire avec le Clémenceau en l’envoyant en Inde pour désamiantage). La Tunisie n’a pas les moyens de s’offrir ce luxe immoral et inhumain. Que va t-on faire des déchets.
  • L’énergie solaire, on dispose d’une bonne partie du grand désert, ensoleillé 300 jours/an, peut être une source très importante pour l’énergie solaire. A t-on sérieusement réfléchi sur cette alternative?

Que pensez vous de l'avenir énergétique en Tunisie?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Jughurtha

Publié dans Energie et environnement | 4 Commentaires »

Notre système éducatif: obsolète?

Posté par sondagetunisie le 7 décembre 2007

Depuis plus d’un siècle, la Tunisie suit le système éducatif français.

Un rapport d’une étude Pirls (Programme international de recherche en lecture scolaire), a classé récemment (le 28/11/2007) les écoliers français (de 10 ans) 15 ème à l’échelle de l’union européenne (comprenant 27 membres) pour la compréhension du texte. Les finlandais, viennent en tête du classement. Pour certains, « Ce qui caractérise le système finlandais, c’est son refus de l’élitisme, la quantités d’expérimentations, et la mise en place de structures pour les enfants en échec: travail en tout petits groupes chaque jour sur les fondamentaux, beaucoup d’activités culturelles. En anglais, au lieu de faire de la grammaire, les jeunes Finalandais travaillent sur des dessins animés… ». Voir ce lien pour plus de détails.

Le 29 novembre un autre rapport, Pisa (programme for international student assessment), plus complet car il aborde l’attitude des élèves faces à différents thèmes (lecture, mathématique, inégalités sociales, attitude des élèves face aux sciences…). Les français ont été classés 18 ème cette fois (ce rapport était classé secret défense tellement il risquait de perturber les esprits…). Il conforte par contre la position des finlandais comme « premiers de la classe ».

Beaucoup pensent que ceci est principalement dû à la jeunesse du système finlandais (seulement 20 ans), contre un système français, qui a fait ses preuves pour un certain temps, connu pour être un système « cartésien, rigide, appuyant la théorie pure… », mais qui date de deux siècles.

Un inspecteur général de mathématiques qui a travaillé en Finlande rapporte « Leur système éducatif est récent. Il a vingt ans d’âge, contre 200 pour le nôtre, forcément plus sclérosé. Une des raisons du succès finlandais tient d’abord à la souplesse du système. La scolarité des lycéens se fait entre 2 et 4 ans, selon le rythme de l’adolescent. Une ou deux années peuvent s’effectuer à l’étranger. Il n’y a pas de redoublement. Les décrocheurs travaillent en tout petits groupes. Les classes sont de toute façon toutes petites, la norme se situant entre 12 et 25« .

 

Sondages en lien avec cet article

Comment voyez vous l'évolution du système éducatif Tunsien

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

 

Jughurtha

Publié dans Education | 1 Commentaire »

Farhat Hached, un grand homme

Posté par sondagetunisie le 5 décembre 2007

05 Décembre 1952 

Farhat Hached (فرحات حشاد), né le 2 février 1914 à El Abbassia (Kerkennah) et décédé le 5 décembre 1952 près de Radès, est un homme politique et syndicaliste tunisien. Il est l’un des principaux chefs de file du mouvement indépendantiste aux côtés d’Habib Bourguiba et de Salah Ben Youssef.

Dès novembre 1944, Hached prend l’initiative, avec d’autres syndicalistes tunisiens, de fonder un syndicat tunisien autonome. Il commence par l’Union des syndicats libres du Sud, fixant comme priorité la justice sociale, l’égalité entre les travailleurs tunisiens et leurs homologues français et l’indépendance nationale. À Tunis, il crée, en 1945, l’Union des syndicats indépendants du Nord et la Fédération générale des fonctionnaires. Le 20 janvier 1946, le congrès constitutif d’une organisation commune groupant les syndicats autonomes du Nord et du Sud et la Fédération générale tunisienne du travail crée l’Union générale tunisienne du travail (UGTT). Hached est élu à l’unanimité comme secrétaire général de la nouvelle centrale. Il a alors 30 ans.

Il devient alors l’homme à abattre en raison du danger qu’il représente pour les intérêts de la colonisation en Tunisie et en Afrique du Nord en général. Dès le mois d’octobre, des officines diverses au sein des services secrets français commencent à étudier divers plans : son éloignement du territoire tunisien, son emprisonnement, sa mise en résidence surveillée voire son assassinat. Pendant ce temps, il fait l’objet d’une surveillance permanente et les menaces se multiplient à travers des tracts signés de l’organisation colonialiste La Main rouge.

Le matin du 5 décembre 1952, une opération de guet-apens hautement organisée en moyens humains et logistiques est exécutée pour éliminer « ce trublion ennemi de la France ».

 

Notre pensée va à ce grand homme

 

Autre dates importantes du moi:
23 décembre 1993 : Les députés adoptent un amendement du code électoral pour permettre aux représentants de l’opposition de faire leur entrée à la Chambre des députés.

27 décembre 1983 : Des émeutes, provoquées par le doublement des prix du pain et des produits céréaliers, éclatent à travers le pays. Le gouvernement déclare l’état d’urgence le 3 janvier, impose un couvre-feu alors que les émeutes touchent Tunis et Sfax, ferme les écoles, interdit tout rassemblement de plus de trois personnes puis positionne des tanks dans les rues de la capitale. Au terme des émeutes, l’augmentation des prix ayant été annulée, le bilan est officiellement de 70 morts. Un rapport gouvernemental, publié en avril, dénonce la négligence et la corruption des patrons de la sécurité nationale et accuse le ministre Driss Guiga, démis après les émeutes, d’avoir exploité les violences à des fins politiques.
Jughurtha

Publié dans Date mémorable du mois | Pas de Commentaire »

Durée de chomage

Posté par sondagetunisie le 4 décembre 2007

Le taux de chomage en Tunisie est de13.9% (Janvier 2007). Voici deux liens en rapport avec le chomage en Tunisie:

http://www.dailymotion.com/video/5AXaUdGtDOv8pi8un

 

Vous pouvez aussi voir le lien ci-dessous:

Chomage: la tunisie mal classée

Il est aussi intéressant de voir que la Tunisie est classée 52 ème mondial par rapport au taux de chommage (13.9%), voir le lien suivant (Janvier 2007), derrière le Nigeria (5.8%), le Maroc (7.7%), l’Egypte (10.3%) ou la Syrie(12.5%).

Au regard du débat politique en Tunisie qui oppose, d’un côté le gouvernement soutenant la thèse d’un miracle économique, une croissance économique supérieure à 6% et quasi constante et un taux de chomage en baisse (et dont on ne sait pas si il est calculé sur la base de la population active ou jeune?), un ensemble de mesures incitatives (sur le plan structurel et financier, avec des pépinières d’aide à la création d’entreprise, des défiscalisations importantes pour les premières années de vie de l’entreprise, incitation à la création d’entreprise dans les régions defavorisées, des crédits attrayants…). D’un autre côté certains opposants et « observateurs » contestent ces données et mettent en doute la fiabilité de la méthode de calcul du taux de chomage, certains avancvent qu’il est calculé sur la population totale (ce qui veut dire que le vrai taux de chomage est beaucoup, beaucoup plus élevé), d’autres avancent qu’il est calculé sur la base de la population active (celle qui est capable de travailler), ce qui veut dire que ça inclut beaucoup d’étudiants, qui n’est pas vraiment une population active…). D’autres arguent que le taux de chomage doit être reconsidéré et inclure tous ceux qui sont sous employés (par exemple les personnes ayant un bac+5 qui font des petits boulots ou un emploi d’un bac+2….). Ceci reste un énigme, mais certains pensent aussi qu’il peut être réévalué à la baisse, voir l’article suivant.

L’énigme du taux de chomage en Tunisie.

Comme le dit la vidéo (voir ci-dessus), l’état voudrait favoriser les chomeurs provenant de familles défavorisées pour une première embauche (une sorte de discrimination positive, voir ce lien). Bien évidemment cette mesure ne changera pas le taux de chomage, elle ne fait que favoriser une catégorie de demandeurs d’emploi sur une autre. Beaucoup doutent aussi de l’applicabilité de cette loi dans un milieu ou règne la corruption, le favoritisme et les « pistons »? Il s’agit pour certains d’une solution de dépannage qui ne résoudra pas le problème à long terme.

Au regard de cette confrontation, de ces pseuso-solutions, quelques questions se posent:

  • Pourquoi est ce que les tunisiens semblent très bien vivre? Il suffit d’aller faire un tour dans les grandes surfaces, de voir le park automobile qui ne cesse d’augmenter, les clubs de la capitale, Hammamet et les sites (Chics) sont toujours pleins. Il suffit de voir les ponts, aéroports, nouvelles constructions. En terme de revenu moyen nous sommes les meilleurs dans la région.
  • Pourquoi quand deux tunisiens discutent autour du chomage, il y’a toujours au moins un des deux a quelqu’un dans sa famille (proche ou lointaine) qui est diplômé chomeur depuis un bon moment? Posez cette question à vous même?
  • Quel est la distribution des chomeurs sur le teritoire Tunisien (ceratins avancent un taux de chommage dépassant les 40% dans les région du nord est et du sud). Et que propose le gouvernement pour ce problème?
  • On ne parle pas de l’évolution des tentatives de migration clandestine (Harga). Des vrais causes et conséquences de ce phénomène tragique?
  • Que propose l’opposition en Tunisie? Et vous tunisiens, que proposez vous? Quelle alternative? Quel avenir pour vos enfants, pour vos petits enfants?
  • Le gouvernement se félicite des efforts entretenus pour promouvoir l’initiative et l’esprit d’entreprednre des jeunes, dans la vidéo ci-dessus, on avance que le taux d’échec des projets entrepris par des diplômés chomeurs atteint les 80%. Quel est la fiabilité de ces statistiques et quels sont les raisons de tels échecs? Existe t-il des raisons structurelles (manque d’infrastructure, de structures d’encadrement et de soutient), s’agit t-il de manque d’un manque en formation à l’entrepreunariat? S’agit t-il d’un problème de stratégie?
  • Il existe un autre indicateur fort intéressant qui est le taux de couverture des demandes d’emploi additionnelles. Cette valeur est estimée à 92.1% en 2007 contre 61.7% en 1987 (selon des sources gouvernementales, voir ce lien). Quel est la crédibilité de cet indicateur?

 

 

Sondage(s) en lien avec cet article

Si vous êtes chomeur, vous êtes en recherche d'emploi depuis?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Si vous avez déjà essayé de monter votre propre projet et que ça n'a pas marché. Pensez vous que c'était dû à?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Jughurtha

Publié dans Travail | 4 Commentaires »

Niveau d’études

Posté par sondagetunisie le 4 décembre 2007

A quel niveau avez vous arrêté vos études?

Vous avez arrêté vos études à?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Jughurtha

Publié dans Education | Pas de Commentaire »

Activité associative

Posté par sondagetunisie le 2 décembre 2007

Participez vous à une association?

Activité associative

Chargement ... Chargement ...

Jughurtha 

Publié dans Social | Pas de Commentaire »

12
 

ptitsreporters |
moiosu |
SpotReport44 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Twist à Saint-Brieuc
| L'envers du décor
| meteojerem