Médecine tunisienne: une fierté

Posté par sondagetunisie le 8 décembre 2007

Il n’est pas rare de voir se soigner en Tunisie des citoyens anglais, français, polonais, africains subsahariens…

« En effet, le nombre d’étrangers hospitalisés dans les structures privées en Tunisie est passé de 43.000 patients en 2003 à 71.500 en 2006. A noter que 80% de cette clientèle sont des maghrébins, particulièrement, des libyens et que 10% sont des Européen », voir ce lien.

C’est une très bonne réussite celle de la médecine Tunisisenne, aussi bien en afrique qu’en Europe.

« Trois facteurs militent pour le site Tunisie ; tout d’abord, l’existence de structures privées de pointes, permettant des séjours de qualités et de soins acceptables avec du personnel qualifié et bien formé. Ensuite, la proximité géographique, l’absence de visas pour les magrébins, l’accès terrestre permettant à toute la famille d’accompagner la personne malade si nécessaire et enfin, le coût des prestations qui est inférieur à celui de l’Europe dans un facteur variant de 1 à 5. », voir ce lien.

Cependant il reste des choses à améliorer:

  • Le taux des clients européens ne présente actuellement que 10% sur le total de la clientèle. Un effort est donc à faire par rapport à la qualité des soins (qui reste inférieure à celle en europe) et en promotion (communication…). Il est important de passer de qualité de soins acceptable à très bonne.
  • Il s’agit ici exclusivement des cliniques et centres de soins privés. Qu’en est t-il de la qualité des soins dans le public qui est cotoyée par la majorité des tunisiens?
  • Le Maroc est aussi une destination médicale très convoitée, une réexamination des tarifs et le mise sur la qualification permettrait peut être de contrer cette concurrence.
  • Engagées depuis deux ans dans un programme de qualité, 12 cliniques sur un total de 80 devaient décrocher, d’ici à la fin de l’année, une certification internationale (ISO 9 000) portant sur la partie hôtellerie (lits, restauration, etc.) de l’hospitalisation. Aujourd’hui on en est à 5 seulement.
  • Les tarifs de prestations médicales (dans le domaine du privé) ne cessent d’augmenter en Tunisie et commence à devenir inabordable pour la majorité des Tunisiens qui préfèrent faire la queue et attendre des heures, pour pouvoir ensuite prendre un rendez-vous dans quelques mois avec un spécialiste.
  • Il y’a un risque réel, de voir en Tunisie, se créer une médecine à deux vitesses, à l’image de la Colombie. On voit aujourd’ui de plus en plus d’européens venir en Tunisie essentiellement pour la chirurgie esthétique; ceci est justifié par une qualité de soin acceptable pour un prix très abordable pour un européen. Est ce que ceci ne risque pas de voir les tarifs flamber, et les étudiants en médecine s’intéressant de plus en plus à ce type de médecine, considéré plutôt comme un luxe, et attirant de plus en plus les européens dont le niveau de vie ne cesse d’augmenter. Et d’un autre côté voir notre médecine publique reculer. Que serait la place du tunisien moyen dans tout ça?

 

Où allez vous pour vous soigner?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Jughurtha

 

4 Réponses à “Médecine tunisienne: une fierté”

  1. hardous99 dit :

    Slt,
    Je pense qu’effectivement la médecine en tunisie est une fierté. On a des équipes de qualité et des professeurs de renommé internationale et celà en privé et en publiqe. Toutefois, dans le publique la qualité du séjour et les temps d’attente sont à améliorer, c’est pourquoi le gouvernement a eu recours à la privatisation, qui reste à mon avis une bonne stratégie tans que le gouvernement possède une part majoritaire des actions. Aprés c’est au gens qui travaillent dans un secteur aussi humain de faire leur boulot correctement! Yezzina met karkir we mittafnich!!!

  2. simon dit :

    Merci pour l’article. Mais bon, je ne vois pas la relation entre le fait que des étrangers viennent se soigner en tunisie et la dégradation du service de soins publique…

  3. Simon,

    Merci pour ton commentaire.

    Ce que nous voulions dire dans l’article c’est que ce success story de la médecine tunisienne ne concerne que quelques établisements privés. Pourquoi est ce que ça ne se généraliserait pas au service public cotoyé par la majorité des tunisiens.
    Le développement du service de santé privé ne doit pas se faire au détriment du service de santé public.

    L’équipe sondagetunisie

  4. sandrine dit :

    merci mes amis c’est beau votre blog, bonne continuation :)

Laisser un commentaire

 

ptitsreporters |
moiosu |
SpotReport44 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Twist à Saint-Brieuc
| L'envers du décor
| meteojerem