Taoufik Ben Brik, enfin libre

Posté par sondagetunisie le 28 avril 2010

Je n’ai pas toujours été d’accord avec Taoufik Ben Brik et je ne serai pas toujours d’accord avec lui?

Peut être parce que je trouve parfois ses articles trop vulgaires et peu constructifs? Peut être parce que je ne comprends pas tous ses écrits? Peut être qu’il lui arrive d’en faire un peu trop…? J’arrive à la conclusion suivante: si je ne suis pas toujours d’accord avec lui, c’est mon problème et qu’il lui appartient d’être libre d’écrire ce qu’il veut, d’être cohérent ou pas, de délirer ou de réfléchir. Finalement, TBB est un poète, avec tout ce que ça implique comme provocation, incohérence, surréalisme, absence de raison ou trop de présence, peut être que par son verbe parfois exagéré il nous incite à bouger, nous peuple tunisien, écrasé par les dictateurs.

TBB est aujourd’hui libre, il a été libéré hier mardi 27/04/2010 à 5h:30 du matin (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100427.REU7352/le-journaliste-tunisien-taoufik-ben-brik-a-ete-libere.html).

Après six mois de prison dans des conditions le moins qu’on puisse dire peu enviables, il affirme qu’il continuera son combat.

Contre qui et pour qui? Les tunisiens ne savent pas, peu connaissent même Ben Brik ou sa cause. C’est tout le problème de la Tunisie, un fossé gigantesque sépare ses « élites » de son peuple.

D’un côté, un peuple écrasé par le poids de la vie: dette, chomage, réussite par l’étude de plus en plus difficile avec la montée de l’enseignement privé, corruption, difficulté même à se marier (« Les enquêtes démographiques montrent incontestablement une montée en flèche du célibat qui touche actuellement 48,4% des hommes et 40% des femmes selon les dernières statistiques). Chiffres encore plus révélateurs: le taux du célibat dans la tranche d’âge 25 – 29 ans vient d’atteindre 85% chez les hommes et 50% chez les femmes. Pour la tranche d’âge 30 – 34 ans, ce taux est de l’ordre de 50% chez les hommes et 30% chez les femmes. », extrait de http://www.tunisia-today.com/archives/13392), dégradation du service public au profit du privé créant ainsi des inégalités difficilement rattrapables dans le futur et un écroulement du pacte social tant défendu par nos anciens basé sur la réussite par le travail et le mérite…

De l’autre côté, une opposition molle, sans esprit ni convictions, et des élites, de gauche comme de droite, retranchés dans leurs délires littéraires, facebookiens ou blogsphérien… Ils s’emploient à utiliser toutes les armes disponibles que le système leur a permises (ou plutôt n’a pas encore interdites), créant ainsi un vacarme inintelligible, un dialogue de sourds ou on entend tout et n’importe quoi, des groupes se créent sur facebook comme des champignons en l’absence de toute cohérence…

Le pouvoir a réussi son coup: tout en étant liberticide par excellence, il a donné une impression de liberté. Il arrive ainsi à décridibiliser l’intelligentsia tunisienne.

Les écrits de TBB ne sont plus, dans ce contexte, qu’une goutte dans un océan de vacarme.

 

 

Jughurtha

Laisser un commentaire

 

ptitsreporters |
moiosu |
SpotReport44 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Twist à Saint-Brieuc
| L'envers du décor
| meteojerem